The Africa Enterprise Challenge Fund - HQ

Appel À Manifestation d'Intérêt pour des Experts en Matière d'Investissement dans une Optique de Genre - Mai 2024

Last update: May 17, 2024 Last update: May 17, 2024

Details

Application Deadline: Jul 17, 2024
Location:KenyaKenya
Category:Consulting services
Status:Open
Sectors:Gender, Statistics, SME & Private Sector
Languages:French
Contracting Authority Type:Development Institution
Eligibility:Organisation
Budget:N/A
Date posted: May 17, 2024

Attachments

Associated Awards

There are no awards associated to this tender.

Project cycle timeline

STAGES
EARLY INTELLIGENCE
PROCUREMENT
IMPLEMENTATION
Cancelled
Status
Programming
Formulation
Approval
Forecast
Open
Closed
Shortlisted
Awarded
Evaluation

Description

Appel À Manifestation d'Intérêt pour des Experts en Matière d'Investissement dans une Optique de Genre - Mai 2024

Job Title: Appel à manifestation d’intérêt pour des experts en matière d’investissement dans une optique de genre – Mai 2024

Closing date: 17/07/2024

  1. L’Africa Enterprise Challenge Fund

L’AECF (Africa Enterprise Challenge Fund) est une organisation de développement à but non lucratif qui soutient les entreprises innovantes dans les secteurs de l’agro-industrie et des énergies renouvelables dans le but de réduire la pauvreté rurale, de promouvoir des communautés résilientes et de créer des emplois.

Nous catalysons le secteur privé en faisant émerger et en commercialisant de nouvelles idées, de nouveaux modèles d’entreprise et de nouvelles technologies conçus pour accroître la productivité agricole, améliorer les revenus des agriculteurs, élargir l’accès à l’énergie propre, réduire les émissions de gaz à effet de serre et améliorer la résilience aux effets du changement climatique. Nous finançons des entreprises à haut risque qui ont du mal à accéder aux financements commerciaux ; nous nous engageons à travailler dans des marchés frontières, des contextes fragiles et des économies à haut risque où peu d’institutions financières traditionnelles osent aller.

En 15 ans, nous avons soutenu 425 entreprises dans 26 pays d’Afrique subsaharienne, influencé plus de 31 millions de vies, créé plus de 29 000 emplois directs et mobilisé 808 millions USD de fonds de contrepartie.

Pour en savoir plus sur l’AECF, consultez le site www.aecfafrica.org

2. Notre stratégie d’investissement dans une optique de genre

L’ambition de l’AECF en matière d’investissement dans une optique de genre découle de sa vision de créer une Afrique rurale prospère et entreprenante, qui est poursuivie à travers notre mission de libérer le pouvoir du secteur privé pour avoir un impact positif sur la vie des communautés rurales et marginalisées en Afrique. Elle est également détaillée dans la stratégie institutionnelle d’investissement dans une optique de genre qui décrit l’approche adoptée pour investir dans une optique de genre de manière à favoriser un changement durable pour les pauvres des zones rurales. Dans cette stratégie, l’AECF s’engage à atteindre certains chiffres clés – au moins 50 % de l’impact sur le développement revenant aux femmes dans l’ensemble du portefeuille d’investissement, 35 % des entreprises du portefeuille étant dirigées par des femmes et 40 % des emplois créés dans ces entreprises étant occupés par des femmes – et à réorienter le processus d’investissement afin de trouver, d’entretenir et de développer des entreprises qui fournissent des solutions innovantes pour accroître l’égalité des sexes dans les communautés rurales au niveau des ménages, des entreprises et du marché.

La stratégie de l’AECF vise à intégrer une analyse de genre tout au long des activités d’investissement et à concevoir et mettre en œuvre des processus d’investissement inclusifs qui permettent aux femmes entrepreneurs et aux entreprises travaillant pour et avec les femmes d’avoir un accès égal au financement. L’AECF cherche continuellement à rassembler et à partager ses expériences en matière d’intégration de la dimension de genre avec les bailleurs de fonds, les partenaires, les bénéficiaires des investissements et les différents écosystèmes des secteurs et des chaînes de valeur dans lesquels nous investissons. L’AECF intègre l’attention portée aux dynamiques de genre dans la culture, les pratiques, les politiques et les processus de l’ensemble de l’organisation et encourage et incite ses bénéficiaires à faire de même. L’AECF cherche à accroître son influence et son leadership dans le domaine de l’investissement dans une optique de genre (GLI), avec pour objectif de devenir la première institution d’investissement dans une optique de genre en Afrique subsaharienne, conformément à l’une de nos trois valeurs fondamentales qui nous appelle à prendre les devants. La stratégie en matière de genre soutient et renforce également d’autres valeurs fondamentales telles que « Think Impact » et « Valuing Our People » de manière inclusive.

3. À propos de la mission

1.1 Objectif de la mission

L’AECF recherche les services d’experts en genre pour fournir une gamme de services et d’assistance technique tant au niveau régional que national dans différents programmes d’agroalimentaire et d’énergies renouvelables et pour accélérer la mise en œuvre de la stratégie GLI. Les candidats retenus seront inscrits sur la liste des consultants en matière de genre afin d’être sollicités pour les prochaines missions de consultants en matière de genre.

1.2 Champ d’application

Catégories de services :

  • Expertise en matière de genre et de secteur : Fournir une assistance technique pour conceptualiser et opérationnaliser l’intégration du genre dans un ou plusieurs programmes sectoriels de l’AECF : Les thèmes transversaux de la jeunesse, de l’autonomisation des femmes et du changement climatique sont également abordés. Il s’agira également d’apporter des contributions techniques afin d’améliorer la prise en compte de la dimension de genre dans les boîtes à outils, les manuels, les dossiers, les normes, les formations, les orientations de processus, les documents de programme, les projets de politique, entre autres, spécifiques à un secteur ou génériques.
  • Examens, évaluations et analyses de genre :Réaliser des études de genre et contribuer à l’élaboration de modèles d’entreprise, de propositions de valeur, de théories du changement (TdC) pour les véhicules et les programmes de la GLI qui analysent et abordent les obstacles liés au genre et les défis structurels ; fournir des recommandations exploitables pour accélérer la réalisation de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes.
  • Recherche sur le genre et constitution de données probantes :Élaborer et mener des recherches sur le genre, des évaluations de marché en utilisant une combinaison d’approches, y compris des études de cadrage et des recherches stratégiques pour le plaidoyer ; soutenir les efforts visant à réduire les disparités entre les hommes et les femmes en matière d’investissement.
  • Services de conseils :Fournir aux PME, aux IMF et aux banques des services de conseil axés sur l’intégration de l’égalité des sexes dans les modèles d’entreprise, l’examen des crédits et la diligence raisonnable des investisseurs ; soutenir le développement de systèmes, d’outils et de processus visant à améliorer l’adoption d’approches transformatrices en matière d’égalité des sexes ; fournir aux PME des services de préparation et de facilitation des investissements spécialement conçus pour lever des fonds liés à l’égalité des sexes dans toute l’Afrique subsaharienne.
  • Communication et gestion des connaissances : Évaluez les opportunités et les plateformes de partage de connaissances existantes de l’organisation pour les contenus liés au genre. Faire des recommandations pour améliorer l’accessibilité, la pertinence et l’engagement des initiatives de partage des connaissances sur le genre.

Domaines d’expertise et de compétences :

  • Développer une stratégie d’investissement dans une optique d’égalité entre les hommes et les femmes (niveau institutionnel)
  • Concevoir et codévelopper des instruments d’investissement novateurs dans une optique de genre, contribuer à la mise en place, à la collecte de fonds et au lancement d’instruments novateurs.
  • Concevoir des instruments financiers innovants pour des investissements transformateurs axés sur l’égalité entre les hommes et les femmes
  • Concevoir et mettre en œuvre des cadres d’analyse de l’impact de la transformation du genre.
  • Apporter une expertise approfondie sur le lien entre l’intégration de la dimension de genre et la résilience climatique.
  • Apporter une expertise approfondie sur l’autonomisation économique des femmes par l’entrepreneuriat dans les marchés fragiles et touchés par les conflits.
  • Fournir des services de conseils aux banques, aux IMF et aux PME en ce qui concerne l’inclusion, l’intégration et la transformation des questions d’égalité entre les hommes et les femmes.
  • Procéder à l’évaluation des programmes et des fonds d’investissement axés sur l’égalité des sexes.
  • Effectuer des recherches approfondies et des évaluations de marché pour tester/valider la viabilité et l’adéquation des instruments et véhicules financiers innovants de l’approche intégrée de l’égalité.
  • Fournir des services de conseils pour intégrer l’égalité des sexes dans les modèles d’entreprise et la conception des produits afin de maximiser l’impact et la rentabilité des entreprises.
  • Fournir des conseils aux PME en matière de préparation et de facilitation des investissements pour les investisseurs soucieux de l’égalité des sexes, notamment en promouvant les PME auprès d’un réseau préexistant d’investisseurs recherchant des investissements soucieux de l’égalité des sexes sur l’ensemble du continent.
  • Développer des outils pour améliorer la solvabilité des MPME dirigées par des femmes avec les banques, les IMF et les fournisseurs de crédit numérique.
  • Organiser des ateliers ou des activités de réflexion sur la conception, de création de sens et de connaissances collaboratives pour générer des produits de connaissance à partir des fonds et programmes GLI de l’AECF.
  • Développement de produits de communication et de narration pour promouvoir les voix des femmes leaders.

Pays d’expérience :

  • Bénin, Burkina Faso, Kenya, Nigeria, Sud Soudan
  • Afrique subsaharienne

4. Qualifications Expérience

  • Diplôme universitaire supérieur (master ou plus) en sciences sociales, études de genre, développement international ou dans un domaine pertinent pour le travail sectoriel de l’AECF.
  • Au moins 10 ans d’expérience professionnelle à responsabilité progressive au niveau international et une expérience avérée dans le domaine de l’égalité des sexes et du développement/de la mise en place d’actions humanitaires.
  • Solides compétences techniques, programmatiques et de recherche en matière de genre, ainsi qu’une expertise sectorielle dans l’un des secteurs suivants : Énergies renouvelables, agro-industrie, économie bleue, autonomisation des femmes, engagement des jeunes, handicap et intersectionnalité des femmes.
  • Compréhension avérée des théories du changement et des voies menant de l’intervention au résultat.
  • Capacité à contextualiser et à intégrer la dimension de genre dans les programmes et les approches d’intervention dans des écosystèmes complexes et fragiles.
  • Expertise technique dans au moins un des domaines liés à l’égalité entre les hommes et les femmes tels que décrits dans le cahier des charges.
  • Maîtrise de l’anglais ; la connaissance du français est un atout.

5.  Soumission des propositions

  • Les propositions techniques et financières doivent être soumises dans des documents séparés.
  • La proposition financière doit être soumise en USD.
  • Conformément aux exigences des critères d’évaluation

 6. Contrat

Les candidats retenus seront inscrits sur la liste des consultants en matière de genre afin d’être sollicités pour les prochaines missions de consultants en matière de genre.

7.  Critères d’évaluation

Un comité d’évaluation sera constitué par l’AECF et pourra inclure des employés des entreprises à soutenir. Tous les membres sont soumis aux mêmes normes de confidentialité. Le spécialiste doit s’assurer qu’il répond pleinement à tous les critères pour que l’évaluation soit complète.

L’AECF peut demander et recevoir des éclaircissements de la part de tout spécialiste lors de l’évaluation d’une proposition. Le comité d’évaluation peut inviter certains ou tous les spécialistes à se présenter devant le comité pour clarifier leurs propositions. Dans ce cas, le comité d’évaluation peut tenir compte de ces éclaircissements lors de l’évaluation des propositions.

Lors de la sélection finale des soumissionnaires qualifiés pour une mission donnée, la qualité technique de la proposition sera pondérée à 70 % sur la base des critères d’évaluation.  La proposition financière sera pondérée à hauteur de 30 % et les propositions seront classées en fonction du nombre total de points obtenus.

Les critères obligatoires et souhaitables sur la base desquels les propositions seront évaluées sont indiqués dans le tableau ci-dessous.

Domaines clés pour l’évaluation Prix pondéré 
(A) PROPOSITION TECHNIQUE  70
i) Compréhension des exigences de la consultance ; 15
·       Démontrer une compréhension de la mission 5
·       Compréhension approfondie des normes et des tendances en matière d’investissement dans une optique de genre

·       Une compréhension de l’agriculture, des énergies renouvelables, de l’autonomisation économique des femmes, de l’engagement des jeunes, des contextes fragiles et du changement climatique dans les sous-secteurs de l’Afrique subsaharienne sera un atout supplémentaire.

10
ii) Méthodologie et plan de travail qui permettront d’obtenir la meilleure valeur pour la mission : 30
·       Démontrer la stratégie et la capacité de mener à bien chacune des tâches dans un délai réaliste, en s’appuyant sur un bon rapport qualité-prix. 25
·       Stratégie démontrant la capacité de réaliser virtuellement une grande partie de la mission. 5
iv) Services pertinents fournis par le soumissionnaire dans le cadre d’engagements antérieurs :  15
·       Démontrer une expérience pertinente et des engagements récents avec des entreprises du secteur privé dans le domaine de l’investissement axé sur le genre. Expérience dans le soutien aux entreprises dans les domaines de l’agriculture et des énergies renouvelables dans les régions de l’ouest et du centre de l’Afrique.  

15

v) Liste de références détaillée indiquant la portée et l’ampleur de missions similaires : 10
·       Au moins 3 lettres de référence signées par d’anciens clients pour lesquels vous avez réalisé des missions similaires. 10
(B) PROPOSITION FINANCIÈRE  30
 

·       La proposition financière peut être une estimation indicative guidée par la méthodologie proposée ou votre structure de coûts, par exemple une redevance journalière en USD (taxe applicable incluse).

30
Score total 100

8. Détails de la candidature

L’AECF est un employeur qui prône l’égalité des chances. L’AECF considère tous les candidats intéressés sur la base de leur mérite sans tenir compte de la race, du sexe, de la couleur, de l’origine nationale, de la religion, de l’orientation sexuelle, de l’âge, de l’état civil, du statut d’ancien combattant, du handicap ou de toute autre caractéristique protégée par la loi en vigueur.

  • Les consultants intéressés sont priés de soumettre leur proposition technique et financière à aecfprocurement@aecfafrica.org au plus tard le 17 juillet 2024 à 17 heures (EAT).
  • Toutes les questions doivent être adressées à l’adresse électronique du service des achats avant le 7 juin 2024.
  • L’objet de l’e-mail doit être DEMANDE D’EXPRESSIONS D’INTÉRÊT POUR DES EXPERTS EN INVESTISSEMENT GENRE.-FRANÇAIS L’AECF ne sera pas responsable de ne pas ouvrir les propositions soumises avec un sujet différent ou de ne pas répondre à des questions qui n’ont pas respecté le délai indiqué.

 9.  Tarification

L’AECF est tenue par les autorités fiscales kenyanes de retenir les taxes sur les honoraires des contrats de service et de veiller à ce que la TVA de 16 % soit facturée le cas échéant. Il est conseillé aux candidats de s’assurer qu’ils comprennent bien leur situation fiscale au regard des dispositions de la législation fiscale kenyane lorsqu’ils élaborent leurs propositions.

10. Clause de non-responsabilité

L’AECF se réserve le droit de déterminer la structure du processus, le nombre de participants présélectionnés, le droit de se retirer du processus de proposition, le droit de modifier ce calendrier à tout moment sans préavis et se réserve le droit de retirer cet appel d’offres à tout moment, sans préavis et sans obligation de dédommagement et/ou de remboursement à l’égard de toute partie.

NB: L’AECF ne demande pas de frais de candidature pour la participation à l’appel d’offres et n’a pas désigné d’agents ou d’intermédiaires pour faciliter les candidatures. Il est conseillé aux candidats de s’adresser directement au service des marchés publics de l’AECF. 

Contacts

Officer
Position:
Phone:
Similar tenders
By Locations
Funding agency:
NPO
Status:
open
Location:
Afghanistan, Albania, Algeria, American Samoa, Angola, Argentina, Armenia, Azerbaijan, Bangladesh, Belarus, Belize, Benin, Bhutan, Bolivia, Bosnia and Herzegovina, Botswana, Brazil, Bulgaria, Burkina Faso, Burundi, Cambodia, Cameroon, Cape Verde, Central African Republic, Chad, China, Colombia, Comoros, Congo, Costa Rica, Cote d'Ivoire, Cuba, Dem. Rep. Congo, Djibouti, Dominica, Commonwealth of, Dominican Republic, Ecuador, Egypt, El Salvador, Equatorial Guinea, Eritrea, Eswatini (Swaziland), Ethiopia, Fiji, Gabon, Gambia, Georgia, Ghana, Grenada, Guatemala, Guinea, Guinea-Bissau, Guyana, Haiti, Honduras, India, Indonesia, Iran, Iraq, Jamaica, Jordan, Kazakhstan, Kenya, Kiribati, Kosovo, Kyrgyzstan, Laos, Lebanon, Lesotho, Liberia, Libya, Madagascar, Malawi, Malaysia, Maldives, Mali, Marshall Islands, Mauritania, Mauritius, Mexico, Micronesia, Moldova, Mongolia, Montenegro, Morocco, Mozambique, Myanmar, Namibia, Nauru, Nepal, Nicaragua, Niger, Nigeria, North Korea, North Macedonia, Pakistan, Palestine / West Bank & Gaza, Papua New Guinea, Paraguay, Peru, Philippines, Romania, Russia, Rwanda, Saint Lucia, Saint Vincent and the Grenadines, Samoa, Sao Tome and Principe, Senegal, Serbia, Sierra Leone, Solomon Islands, Somalia, South Africa, South Sudan, Sri Lanka, Sudan, Suriname, Syria, Tajikistan, Tanzania, Thailand, Timor-Leste, Togo, Tonga, Tunisia, Turkey, Turkmenistan, Tuvalu, Uganda, Ukraine, Uzbekistan, Vanuatu, Venezuela, Vietnam, Yemen, Zambia, Zimbabwe