•••

Consultant(e) National(e) pour la Réalisation D’une Étude sur L’état des Lieux de L’approche Case de la Paix ONU Femmes, Femmes, Paix et Sécurité/PAN Résolution 1325

To apply for this job sign in to your existing account or register an account for free.
Last update: Aug 4, 2022 Last update: Aug 4, 2022

Details

Deadline: Aug 17, 2022 Deadline for applications has passed
Location: Mali Mali
Sectors: Conflict Conflict
Job type: Contract, up to 4 months
Languages:
English, French English, French
Work experience: From 5 years
Date posted: Aug 4, 2022

Attachments

No documents to display

Description

Background

ONU Femmes est l’Entité des Nations-Unies chargée de la Promotion de l’Egalité des Sexes et de l’autonomisation des Femmes. Elle met en œuvre plusieurs projets dans les zones affectées par le conflit, dans le cadre du Programme Femmes, Paix et Sécurité.

La crise politico sécuritaire qu’a vécue le Mali dans son septentrion a fait un bouleversement total dans les considérations socio-anthropologiques des différents milieux atteints par les ferveurs des attaques, des exactions, des peurs, des fuites entraînant ainsi des déplacements massifs à l’intérieur aussi bien qu’à l’extérieur du pays. Ces déplacements ont causé de nombreuses pertes en vies humaines et en termes de moyens de subsistance. On a enregistré 350 110 personnes déplacées en 2021 dont 55% sont des femmes. Il ressort de ces déplacements que beaucoup de femmes et de jeunes filles ont été victimes des Violences Basées sur le Genre et il en est de même pour celles qui sont restées sur place. Dans les situations de conflit, il est plus facile pour l’homme de se déplacer plus que la femme en tenant compte de son rôle au sein de la famille et de la communauté.

Du fait que les traditions, les us et les coutumes enfreignaient l’épanouissement et l’implication effective de la femme et de la jeune fille dans la gestion des affaires communautaires, leurs situations ont été aggravées par le faible pouvoir économique et la perte de leur identité, surtout pour celles qui ont été victimes de violences basées sur le genre liées aux conflits.

Il est vrai que lorsque les conflits éclatent, les femmes et les jeunes filles sont les plus touchées selon toutes les statistiques d’enquêtes, d’études et d’évaluations. Elles sont les plus vulnérables et leurs rôles sociaux font qu’elles sont surchargées en cas de crise car ayant en charge les enfants et autres biens familiaux. C’est pour toutes ces raisons que l’implication des femmes dans la recherche d’une paix durable est d’une importance capitale.

Dans cette optique, bâtit sur l’expérience du Liberia, ONU Femmes/Mali a apporté une idée novatrice permettant ainsi une meilleure implication des femmes dans ce processus d’obtention de la paix durable et de cohésion sociale. Cette initiative sert d’exemple de nos jours dans les régions et même dans tout le pays ayant le cachet ONU Femmes. Il s’agit bien de l’initiative «?CASES DE LA PAIX?».

Dans plusieurs localités des régions de Mopti, Tombouctou, Gao, Ménaka, Kidal, Sikasso et Koulikoro, les femmes sont organisées au sein de 27 cases de paix construites avec l’appui d’ONU Femmes grâce aux soutiens financiers du Programme d’Appui aux femmes et filles victimes de la crise, du Peacebulding Fund financés par l'Allemagne, les Pays-Bas, la Suède, le Danmark, la Belgique, le Japon, la Suisse et la Norvège.

Cet espace a donné l’occasion aux femmes, de discuter sur des problèmes récurrents dans leur milieu et de proposer des solutions. Cette initiative de case de la paix a permis aux femmes de se réunir sans considération aucune sur le plan ethnique, culturel, et religieux. Elles sont les lieux de promotion d’activités communautaires

auxquelles toutes les femmes membres peuvent participer. Les femmes des cases de la paix bénéficient d’un paquet de renforcements des capacités sur les thématiques : genre, leadership, communication, prévention et résolution des conflits, violences basées sur le genre (VBG), écoute et orientation des survivantes sur les services de prise en charge de VBG, plaidoyer, résolution 1325 et résolutions connexes.

De 2014 à nos jours, des cases de la paix sont construites au Nord, au centre et au Sud par ONU Femmes. Il est donc nécessaire pour ONU Femmes de faire un état des lieux de la situation des cases de la paix afin comprendre si les objectifs visés initialement sont atteints.


Duties and Responsibilities

Globalement, il s’agit de faire l’état des lieux des cases de la paix mises en place par les différents programmes de ONU Femmes dans les régions du Nord, du Centre et du Sud depuis leur implantation jusqu’à nos jours.

Les objectifs spécifiques de la consultation visent à :

Faire la cartographie des cases de la paix, qui inclue les connaissances, capacités des femmes membres de la case de la paix ;
Faire ressortir l’importance des cases de la paix dans l’établissement d’une cohésion nationale, de paix et de la sécurité des femmes par les femmes et jeunes filles membres de la case ainsi que la population ;
Faire ressortir le lien entre les cases de la paix et leur autonomisation (des renforcements des capacités reçus, des appuis économiques, leur leadership et leur implication dans le processus de la paix et la cohésion sociale)?;
Faire le lien entre les structures communautaires, étatiques et autres organisations de la société civile avec les femmes et jeunes filles des cases de la paix?;
Identifier les points forts et les points faibles des interventions d’ONU Femmes pour l’implantation des cases de la paix et comment y répondre ;
Analyser les rapports entre les cases de la paix et les mécanismes de paix communautaires informels et formels (les maisons de la femme et les centres d’auto-promotion du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille).
Identifier les opportunités, les forces et les faiblesses.
Analyse les possibilités d’institutionnalisation des cases de la paix.
Faire ressortir les défis, les bonnes pratiques et cas de succès.
Formuler des conclusions et recommandations et les possibles solutions.

Resultats attendus:

Les principaux résultats attendus de l’étude sont :

La localisation des cases de la paix sur carte est disponible (rendre cela dynamique)
Un extrait des histoires et cas de succès disponible
Un rapport de l’étude validé

Mise en œuvre de la mission:

Le consultant (e) conduira la mission sur le terrain dans les zones d’implantation des cases de la paix (régions de Mopti (cercle de Douentza), région de Gao (cercles de Gao, Bourem et Ansongo), région de Tombouctou (cercle de Tombouctou).

Différentes phases sont prévues :

La phase de démarrage :

Constitution de la documentation
Proposition d’un rapport de démarrage (conception) incluant une méthodologie, des outils de collecte, un plan de travail
La liste provisoire des acteurs à contacter et les sites.

La phase d’analyse des données et de rédaction de rapport

Rédaction du rapport de la revue de la littérature
Rédaction du draft du rapport de l’étude
Partage du draft du rapport avec ONU Femmes
Réunion de restitution des résultats
Prise en charge des commentaires sur le rapport.

La phase de finalisation du rapport :

Soumission du rapport final qui intègre les commentaires

Finalisation et soumission du rapports final.


Competencies

Très bonnes capacités de communication et de persuasion et respect de la diversité culturelle ;
Capacité à respecter les échéances dans la production des résultats ;
Excellentes compétences sociales et organisationnelles ;
Excellentes capacités d’analyse et de rédaction ;
Bonnes connaissances de l’outil informatique.


Required Skills and Experience

Etude:

Avoir au minimum un diplôme de Master en sciences sociales, sociologie ou toute autre discipline connexe (niveau Bac+5 minimum)

Expérience:

Minimum 5 ans d'expérience

sur la paix, la prévention, la gestion des conflits, la cohésion nationale et dans la réalisation des études similaires;
Une expérience de travail avec le Système des Nations-Unies justifiant une connaissance des règles et procédures est un atout ;
Bien maitriser les outils informatiques (Word, Excel, PowerPoint, Internet) ;

Langue:

Avoir une très bonne maitrise du français, la maitrise de l’anglais et les langues des locatilités concernées (Sonrhaï, Peulh, Tamasheq, Arabe) sont des atouts.